Journal de bord 10 : du 26 juin au 10 Juillet

Une fois l’unique poste frontière dégotté entre l’Ouzbékistan et le Kirghizistan nous franchissons la ligne de démarcation entre les deux pays en quatrième vitesse. Pour la première fois depuis la Turquie plus besoin de visa, de carnet de passage en douane ou de quoi que ce soit. En moins de 20 minutes nous voici au paradis promis.

IMG_1231D’abord à Osh et son immense bazar constitué de containers chinois de très nombreuses baraques de bois vendant de tout, mais surtout du pas cher. Les visages changent complètement et l’influence du grand voisin chinois se remarque à tous les niveaux. Sur les étals des produits importés de Chine, sur les routes des voitures chinoises, dans la soupe de grandes nouilles et sur les têtes des yeux qui s’étirent. Heureusement les recettes kirghizes sont là pour nous rappeler la spécificité du pays, un amour immodéré pour le gras et les produits laitiers fermentés. Une race de mouton autochtone a même été spécialement sélectionnée pour produire de monstrueux croupions de graisse que l’on retrouve sur les étals de tous les bouchers qui se respectent. A consommer haché avec des oignons dans une pâte à pain, le fameux samosa. Et pour accompagner le tout un grand bol de lait de jument fermenté. On retrouve là toute l’âme d’un peuple à travers ces saveurs qui vous fouettent les papilles et qui vous font cravacher les intestins.

IMG_1258Tout heureux de quitter la chaleur écrasante de la vallée de Ferghana nous mettons le cap sur les plus proches montagnes au sud-ouest de la ville. Enfin de la fraicheur et l’eau glacée qui dévale les pentes de montagnes culminant à plus de 4000m mètres. On installe notre campement au bord d’une rivière sur un fameux coin de pique-nique, un bon moyen de partager nos repas avec les kirghizes du coin, au menu pâté de genou, gras de mouton à la tomate, kimiz (à prononcer keumeuz), un très bon pain rond et beaucoup de melon.

Les jours suivants nous remontons la vallée jusqu’à un parc naturel dans lequel nous établissons deux ou trois jours. Au programme petites randos à la journée, dégustation de kimiz, pauses toilettes incessantes, douche dans la rivière et une projection de films dans une yourte. Nous serons d’ailleurs invités à y passer la nuit.

IMG_1288 Après cette petite pause nature retour à la ville à Osh pour régler tous nos soucis d’internet et pour recommencer à collecter l’huile de friture. Le plan se révèle être une vrai réussite et plus de 10 litres sont récupérés et recyclés. Impossible par contre de mettre la main sur une carte routière du pays. Tans pis nous ferons sans.

 Un arrêt à Jalal-Abad pour vibrer devant la défaite de l’équipe de France et on fonce sur Arslanbob et sa grande forêt de noyers sauvages. Un spot idéal pour paresser le long de la rivière et prendre le temps de ne rien faire. Une tentative infructueuse pour faire notre savon bio à base de cendres et de graisse animale, des randonnées à la journée jusqu’aux différentes cascades du village, et des projections de films tous les soirs. Sur la place du marché aux animaux le premier jour et puis dans le lager, le grand camp de vacances pour les enfants kirghizes.

IMG_1487

L’occasion aussi de célébrer l’anniversaire d’Elsa avec deux bon mois de retard autour d’un canard acheté sur place !

IMG_1439

 Reste encore à faire route sur Bishkek pour régler les problèmes de visas de la route du retour. Sur la route deux cols nous barrent la route, 3250 mètres pour le plus haut, mais carburant à l’huile de friture nous aspirons les pentes à la vitesse du tonnerre, soyons modeste, dans un fracas d’enfer.

 

 

 

 

Publicités

3 réflexions au sujet de « Journal de bord 10 : du 26 juin au 10 Juillet »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s