Journal de bord du 29 décembre au 19 janvier

Et voilà le retour du grand poulpe contorsionniste. Une tentacule en France les autres en Turquie, l’équipage poursuit son équipée le long de la grande bleue. Le nouvel an approche et avec lui l’envie de faire la fête. Malheureusement 31 décembre rimera pour nous avec grêle, pluie, vent et froid de canard. Les éléments déchaînées ne nous empêcherons pas pour autant de nous baigner à minuit, ni nos bûches de brûler dans de terribles volutes de fumée.

Le lendemain, on file à pieds à Cirali. Un endroit sacré où Johnny a très certainement passé quelques jours avant de composer « Allumer le feu ». Au milieu des rochers des dizaines de petits foyers flamboient doucement à même la pierre. Sympathique. On récupère un des joyeux zozos de la surprise party avec nous dans le camion et les pérégrinations reprennent sous une pluie toujours battante. La mer est un peu moins bleue, le vent encore hurlant.

IMG_3603

On gare notre embarcation entre les bateaux du port de Kas, bien à l’abri des vagues et des embruns. Au petit matin la tempête se calme et laisse la place à une belle journée de pêche au soleil sur la presque île. Le poisson est présent le pêcheur content.

IMG_3622

Et puis le lendemain on troque notre habit de pêcheur cueilleur, pour l’accoutrement du fermier britannique. Pendant deux semaines nous nous mettons au service de deux sujets de Sa Majesté La Reine d’Angleterre venus profiter de leur retraite dans les montages turques.

Arrivés il y un peu moins de dix ans dans le coin, le couple s’est fait construire une belle maison de style turc ou s’entassent les objets anciens chinés aux quatre coins du monde. La demeure idéale entourée de son potager, d’une mare où barbotent les canards, de quatre ânes et de quelques moutons bien rangés dans leur étable.

IMG_3643

L’organisation de la maison est réglée comme du papier à musique sans qu’il ne semble jamais y avoir de fausse note. Pas une crotte ne traine par terre, pas un bout de bois qui se balade, chaque jour la maison des canards est récurée au Mr Propre et les chiens sont brossés quotidiennement.


IMG_3632

On a l’impression de prendre vingt ans mais ce rythme de petits vieux nous amuse. De temps en temps nous sommes invités à dîner chez ces messieurs dames. Lever 7h coucher 22h.

IMG_3638

Heureusement que la météo était là pour apporter un peu d’animation. Car il a fait froid, si froid que les canalisations ont gelé. Plus d’eau pendant une petite semaine et les coupures d’électricité sont fréquentes.

Le temps passe vite et nous revoilà libérés de nos obligations. Poignée de mains cordiale et zou ! Cap sur Fethiye. Jolie ville pleine d’anglais et d’allemands. En fond visuel les sommets enneigés des dernières hauteurs du Taurus, au premier plan un port de pêche vide de touristes, rempli d’animation et de pêcheurs locaux.

IMG_3668

A quelques kilomètres de là le village de Kayaköy rappelle qu’il y a peu de temps la Turquie accueillait une importante communauté grecque.

Après l’indépendance de la Grèce continentale en 1829, le rattachement de Rhodes et de la Crète quelques années après, les grecs se sont laissés prendre à des rêves de grandeurs. Recréer l’empire de jadis avec Byzance pour capitale et l’Asie mineure, la partie méditerranéenne de la Turquie, comme province. En 1919 les hellènes, sous la houlette des anglais débarquent à Smyrne, l’actuel Izmir. Ni une ni deux ils portent la baïonnette au fusil et commencent à se tailler la part du lion dans un empire ottoman déliquescent. Malheureusement pour eux Mustafa Kémal met fin à leur épopée et repousse tout le monde à la mer. Derrière eux les grecs du nouvel état turc sont sommés de rentrer chez eux, tandis que les grecs expédient promptement leurs beaux moustachus dans leur nouvelle république. Deux millions de personnes se croiseront dans cet impressionnant échange de population.

IMG_3671

Tout ça pour dire que les grecs de Kayaköy ont pris la poudre d’escampette aux environs de 1920 et que depuis plus personne n’habite au village. Ambiance, ambiance, mais c’est super chouette quand même !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s