Pic, pique, piquent les orties !

Orties pour le purin, nodules d’orties pour fixer l’azote dans le sol, thé d’orties, soupe d’orties, orties à droite, orties à gauche, à croire que les hippies rencontrés ont parfaitement réussi à ajouter l’ortie à leur régime d’amour et d’eau fraîche.
Quant à nous, la perspective de pouvoir collecter, de mars à septembre, de la verdure gratuitement au cours de nos ballades a tout de suite plu à nos estomacs et a suscité l’habituelle curiosité qu’entraîne la découverte.

L’avantage avec l’ortie c’est qu’il est impossible, ou presque, de se tromper sur la nature de la plante collectée. Pas besoin de la décrire, au mieux peut-on rajouter que la grande ortie est une plante dioïque et que derrière ce terme savant se cache en fait la sexualité de la plante, celle-ci est soit mâle soit femelle et très rarement hermaphrodite. Dans la famille des plantes dioïque on trouve aussi le houblon et le kiwi.

Ortie

La regarder, en parler c’est bien beau mais nous ce qu’on veut c’est la manger alors comment faire pour la ramasser sans trop se gratter ?  On vous conseillerait bien les gants, mais la perspective de se balader un dimanche en famille entiché d’une paire de paluches en similicuir griffé Bricorama nous éloigne de nos perspectives hippies et du contact avec les plantes. Si vous n’êtes pas trop douillet et un peu habile il vous suffit de ramasser les orties par la tige en prenant soin de ne toucher que la partie inférieure des feuilles, et hop dans un grand sac !

Une fois le cabas bien rempli ne reste plus qu’à laver votre collecte. Les grecs ont l’habitude de ramasser, selon les saisons, de nombreuses plantes sauvages qu’ils cuisent pour quelques minutes à l’eau bouillante et qu’ils servent froides accompagnées d’une quantité généreuse d’huile d’olive, de citron et de sel les horta. La recette s’applique aussi aux orties même si le goût n’a pas plu à tous les convives du Poulpe. Pour les plus timides une simple soupe alliant pomme de terre, oignon et ortie fera l’affaire. Reste pour les amoureux du pain, des pitas, et de toutes les recettes ou les verdures se cachent sous croûte une recette maison et facile de l’ortie pita ou pain aux orties.

Recette pour quatre personnes :

  • Deux grosses pommes de terre
  • Un gros sac d’orties
  • 100g de fromage de brebis frais
  • 400g de pâte à pain

Cuire deux grosses patates à l’eau bouillante. Garder l’eau de cuisson, ajouter une bonne dose de sel et faire blanchir trois à quatre minutes les orties dans celle-ci. Couper grossièrement les orties en les pressant bien pour en extraire tout le jus. Rectifier l’assaisonnement, mélanger aux patates coupées en dés, au fromage de chèvre et laisser refroidir.

Pâte

Préchauffer le four à 220° et fariner copieusement la plaque de cuisson. Diviser la pâte à pain en quatre part plus ou moins égales, étaler chaque part une surface bien farinée en lui donnant la forme d’un long rectangle. Remplir la moitié inférieure du mélange ortie, pomme de terre fromage et abaisser la partie supérieure de la pâte sur la partie garnie. Joindre les deux parties entres-elles en donnant aux deux angles un aspect arrondi.

Cuire 15min au four.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s