Journal de bord du 29 avril au 5 mai

A peine passée la frontière roumaine, nous filons droit sur les berges du Danube à la frontière avec la Serbie.
Non, non, pas de trésor enfoui dans cette région, mais un petit nombre de villages tchèques qui résistent encore et toujours à l’impérialisme culturel roumain. Et même si il est parfois difficile de situer tchèques, slovaques, hongrois, roumains, ou serbes sur une carte depuis son écran d’ordinateur français avouez qu’il est quand même bien étrange pour nous autres, habitués au centralisme jacobin, de rencontrer des « minorités nationales » payant en couronnes tchèques, conduisant des voitures immatriculées en République Tchèque et parlant depuis 200 ans la langue de leurs ancêtres qui plus est quand elle est enseignée par des professeurs tout droit venus de Tchéquie.

carte-de-europe-centrale

Ces tchèques sont arrivés dans les années 1820, à la demande de l’Empereur d’Autriche qui voulait transformer certaines forêts de l’Empire en terres agricoles. Depuis rien n’a vraiment changé, la traction animale est toujours de mise dans les champs, les multiples moulins à eau qui parsèment les villages fonctionnent comme aux premiers jours, les vaches n’ont pas cessé de produire le lait que les femmes transforment en fromage, les poules continuent de caqueter dans les rues tandis que les cochons s’agitent devant leurs mangeoires.

IMG_4433

Mais rassurez-vous pour Mosanto, le village a beau être autosuffisant et fonctionner en cercle quasi fermé, les fermiers n’ont pas su pour autant résister aux sirènes des pesticides et autres engrais.  Enfin, ça n’empêche pas tout ce beau monde de sortir chaque dimanche leurs plus beaux habits de messe pour se rendre bras-dessus bras-dessous à l’église du village avant de se retrouver au bar pour y descendre quelques pils.

IMG_4547

Alors nous on a pris notre temps, on a planté les quatre roues du camion au milieu du village et on a commencé à faire nos petits tours réguliers, pour aller se promener en forêt, pour ramasser de l’ail des ours, pour aller acheter du fromage et des œufs et on a fini par se sentir à la maison. Les gens ont commencé à nous apporter des cadeaux en veux-tu en voilà, une douzaine d’œufs, deux litres de lait, 1/2kg de fromage, deux douzaines d’œufs, de la confiture et le garde-manger a commencé à se remplir, se remplir… Bref la belle vie sous le soleil et la pluie roumaine, car il faut bien dire ce qu’il est, il pleut souvent en Roumanie. Et puis pour distraire nos soirées nous n’avons pas été en peine.

IMG_4412

Le jour de notre arrivée dans un de ces villages, le 30 avril exactement, jour où, en Tchèquie notamment, on brûle une sorcière pour fêter la fin de l’hiver et célébrer le début du printemps nous avons eu la chance de voir partir en fumée devant tous les enfants du village de gros pneus de tracteurs, manière locale de saluer la fin du froid et de la grisaille.
Et les festivités n’allaient pas se terminer si rapidement, le lendemain avait lieu en place centrale de Gêrnic, trois cents habitants au compteur, un grand concert gratuit de métal punk rock. Avec chanteurs en costumes médiévales, groupies secoueurs de crinières et hurlements stridents. Après trois mois passés à désherber des jardins ou à courir la côte méditerranéenne, un sacré changement !

IMG_4481

Le lendemain c’est rebelote assurée avec un super bonus en fin de concert punk. L’after party a lieu dans le bar du village aux sons du saxophone, de la clarinette et du synthétiseur. Drôle de mélange entre métalleux imbibés et villageois sérieux, mais la fête continuera jusqu’au petit matin soutenue par la palinka maison servie au verre moutarde.

 IMG_4485

Notre dernière journée en ces territoires hors du temps se clôturera par une projection pour les enfants dans la salle des fêtes.

IMG_4593

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s