Journal de Bord du 8 au 15 juillet

Ukraine, deuxième partie, c’est parti. Après nos deux semaines passées à Longo Maï nous partons dans les montagnes. Malheureusement pour nous le temps n’est pas au beau fixe, tout comme le moral des habitants. Pas une conversation sans que l’on nous raconte combien le pays va mal, que des millions d’ukrainiens ont quitté le pays, que la guerre est proche, pas un échange sans qu’on nous dise que de toute façon, qu’est-ce que tu veux bien pouvoir faire avec un SMIC de 60 euros par mois ? Enfin, pour ceux qui ont un boulot, parce qu’il n’y a pas de boulot…

IMG_5032

Bref, la grande joie.

Et il y a ce que l’on ne dit pas, et qui n’est pas bien beau à voir. Plantés devant l’épicerie d’un petit village une journée durant, nous avons pu observer le balais des habitants, venant chacun tour à tour s’acheter une bouteille de vodka d’un demi litre.

IMG_5031

Un second défilé, tout autre,  se déroule en parallèle : celui des ramasseurs de framboises. Ils arrivent le matin par le train, et repartent le soir les seaux pleins, difficile de trouver un emploi salarié. Après les avoir observés une journée, nous décidons nous aussi de partir à la chasse aux petits fruits. Un gentil bûcheron du coin, à peine alcoolisé, nous emmène à pied à une demi-heure de là. Et c’est le paradis ! On fait carton plein en un rien de temps, et passons l’après-midi à faire de la confiture.

Le soir, nous organisons une petite projection pour les nombreux enfants du village. Les parents sont là, et il n’est pas toujours facile de se concentrer sur les films, tant un loustic rencontré au bar quelques heures auparavant, braille et s’agite, tout plein d’alcool qu’il est.

IMG_5046

Nous opérons ensuite notre grand retour dans les plaines chaudes et arides, à la recherche d’un opticien pour camion. Notre pare-brise s’étant bien amoché avec le temps, nous emmenons poulpi faire une petite visite de courtoisie chez l’oculiste.

IMG_5053

Nous voici enfin à Velikyi Bereznyi, dernière étape avant la Slovaquie. Au centre-ville les bâtiments de béton s’écroulent peu à peu. A la périphérie les habitants viennent en famille profiter de la fraîcheur de la rivière bordée d’herbe. La région est placée sous haute surveillance militaire suite à des affrontements armés ayant eu lieu entre, au choix, séparatistes ruthènes, milice, mafia locale et l’armée. Voulant mener une enquête au cœur des unités de défense armée Adrien a une idée de génie. Se faisant passer pour l’un des baigneurs du dimanche il remonte paisiblement la rivière. Et là, Bim, une mitraillette. Bam, une autre mitraillette. Deux hommes torse-nu empêchent soudainement sa progression. Ne se démontant pas, notre fier enquêteur leur fait signe qu’il ne leur veut pas de mal, qu’il ne veut rien avoir affaire avec eux et rebrousse chemin. Mais non, non, non, les choses ne peuvent tout de même pas être si simples. Un peu inquiet Adrien se voit dans l’obligation de suivre ces deux larrons. Arrivé à la tour de contrôle, il comprend que ce sont des militaires. Après quelques explications données en russe Adrien comprend qu’il a franchi la frontière avec la Slovaquie. Notre inspecteur en sera bon pour 5 heures à la caserne où il devra répondre quatre fois aux mêmes questionnaires, il passera surtout le plus clair de son temps à attendre. Attendre que l’officier soit libre, attendre que l’homme en charge de la retranscription du dossier arrive de sa caserne située à 40km de là, attendre que toutes les données soient écrites et recopiées plusieurs fois à la main, attendre qu’une personne sache lire l’alphabet latin pour intégrer les données dans ce même dossier…

Au final notre héro en sera bon pour s’acquitter d’une amende de 6 euros à la sortie du territoire.

Ciao l’Ukraine, bonjour la Slovaquie !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s