Ouzbékistan

-Dites m’en plus sur la sériciculture !

-Volontiers !

  Qui ne s’est jamais demandé comment on passait d’un petit ver tout moche et glouton à de la soie ? Tout se joue en un mois, entre le 15 avril et le 15 mai. En Ouzbékistan le gouvernement donne début avril un certain nombre d’œufs à divers éleveurs de vers à soie et à la fin chacun a un nombre précis de cocons à fournir. S’ils y arrivent ils reçoivent une prime, sinon, ils sont payé au poids de ce qu’ils ont pu fournir. Attention à ne pas avoir de pertes donc, et surtout attention à bien les nourrir ! Rendez-vous compte, si un éleveur reçoit 20g de vers à soie, au bout d’un mois ces invertébrés dévoreront 300kg de feuilles de mûriers. Une petite partie de ces cocons est mise à l’écart, afin d’en faire éclore un joli bombyx qui pondra des œufs. Ces œufs seront récupérés et mis au réfrigérateur jusqu’à l’année prochaine. La majorité des cocons est quant à elle envoyée dans la soierie. Ils sont cuits à la vapeur afin de tuer les vers avant d’être plongés dans l’eau bouillante, prêts à se voir dérouler leur un à deux kilomètres de fils.

IMG_1196

Une personne touille avec un bâton afin de capturer environ 25 débuts de cocons qui formeront un fil, elle met ça sur un rouet et hop ! La machine est lancée, les bobines prêtes à être formées.

rouet

La soie est ensuite lavée est rassemblée en paquets de huit fils. Ces paquets de fils sont ensuite teints en fonction du motif qui a été choisi pour le tissu. Ce n’est pas un fil qui est teint tout en jaune, puis un autre tout en vert etc… Mais bien un paquet de huit fils qui est teint, à la manière d’un mikado, de différentes couleurs à différents endroits.

plan couleurs

Les colorants utilisés peuvent être chimiques ou naturels. Un peu de grenade pour du jaune orangé, de l’indigo ou encore de la cochenille pour du mauve.

colorantsCes fils sont ensuite tissés. Avec un métier à tisser manuel on arrive à 25 mètres de tissus par jour contre 30 mètres pour une machine datant de l’époque soviétique, avec une qualité moindre.

métier a tisser 2metier a tisser

 

 

 

 

 

 

 

La soie sert aussi à faire des tapis, et alors là, patience ! Chaque jour, deux personnes travaillant sur le même ouvrage viennent à bout de 5 millimètres !

tapis

Une réflexion au sujet de « Ouzbékistan »

  1. Ping : Journal de bord 9 : du 16 au 25 juin | Cinéfritour

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s