Rouler à l’huile de friture recyclée

Bricoleurs et aventurier nous avons décidé de faire rouler le Poulpe avec un mélange de gasoil et d’huile de friture recyclée !
Jean-Yves, notre scientifique échevelé, vous a concocté un petit résumé permettant de comprendre le pourquoi du comment de ce carburant.

1/ Le Gasoil

Savez-vous ce qu’est du gasoil ?
C’est de l’huile, de l’huile minérale. Si l’on imagine du gasoil pur et parfait celui-ci serait composé uniquement d’hydrogène et de carbone. Rien de bien méchant, les êtres vivants sont majoritairement constitués de carbone, et l’eau est constituée d’hydrogène et d’oxygène.
Et un moteur ? Savez-vous comment fonctionne un moteur ?
Pour aller vite, il suffit de dire que du gasoil et de l’air sont apportés dans le moteur, compressés et hop le tout s’enflamme.  Suite à quoi, le gasoil se transforme en gaz :

Equation_combustion

2/ Le moteur

Et comme le gaz est nettement plus volumineux que le liquide (à masse égale) ça pousse les pistons du moteur ! Avec une série d’explosion, les cylindres tournent alternativement, ce qui entraîne l’axe des roues du véhicule et vous voilà parti pour faire un tour du monde.

3/ Pollution

Si simple, et déjà de la pollution, le CO2, gaz à effet de serre. Mais si on complique les données précédentes ?
Par exemple imaginons qu’il y ait trop ou pas assez d’oxygène ? Ou que les molécules de gasoil ne soient pas parfaitement propres ? Alors là, c’est la cata, combustion incomplète, imbrûlés, suies et autant de petites particules, appelées particules fines, pas très bonne pour les poumons. Bref le quotidien des conducteurs automobiles.

4/ Huile de friture recyclée

L’huile végétale, c’est très proche de l’huile minérale, c’est à dire très proche du gasoil.
C’est aussi une chaîne de carbone et d’hydrogène, mais un peu plus longue. Bref, si l’huile est propre, alors la combustion de l’huile ne pollue pas plus que celle du gasoil, se sont les même composants. Alors pourquoi se priver d’utiliser de l’huile recyclée comme carburant ? Pas de raffinage de pétrole et recyclage utile des déchets. On n’est pas aussi propre que sur nos pieds, mais si t’as la frite, ça roule ma poule.

5/ Système de filtration

Bien sûr, l’huile de friture n’est pas belle. Il faut la filtrer !
Evidemment de l’huile propre pourrait être utilisée,  pourtant loin de nous l’idée de vouloir raviver la polémique initiée par les agrocarburants et leurs conséquences sur le la déforestation. Nous ne roulerons qu’avec de l’huile déjà usagée. Et pour polluer le moins possible, nous avons décidé de filtrer l’huile au moins aussi bien que le gasoil, c’est-à-dire à 5 µm. Pour plus de sécurité, nous allons même la filtrer à 1 µm pour tenter d’éviter au maximum les particules fines.
Un petit schéma du système de filtration à construire.

Filtration_OK

6/ Précautions avec l’huile de friture

Le problème avec l’huile comme carburant, c’est que la viscosité de l’huile est supérieure à celle du gasoil, et qu’elle fige à une température plus élevée. Pour ne pas se retrouver à devoir attendre le printemps pour voir le poulpe cracher sa fumée bleue, mieux faut prendre quelques précautions en cas de vague de froid. En voici quelque unes, glaner à droite ou à gauche, nous ne savons pas encore s’il faut les combiner toutes :

  • Le matin, allumer le moteur au gasoil.
  • Une fois que c’est chaud, mélanger moitié huile-moitié gasoil dans un bidon à part, avant de le mettre dans le réservoir et rouler de suite ! L’huile à une densité supérieure à celle du gasoil et pourrait figer au fond du réservoir si  le plein était effecué le soir….
  • Mettre l’antifigeant pour l’hiver (chez un accessoiriste automobile, 10€ la bouteille de 20 litres pour traiter 1000 litres) , ou couper le mélange avec 10% de pétrole de chauffage, résiste jusqu’à -50°C.
  • Le top du top contre le froid : une système de préchauffage du réservoir mais on en est pas encore là.
  • Pour améliorer la pulvérisation dans le moteur, il est conseillé de mettre entre 0.1 et 0.3 % d’acétone pour un plein…
  • Lors de la récup, les huiles recyclables ne doivent contenir ni sel, ni sucre, ni eau et ni détergent. Et elle ne doivent pas être figer à la base ! A la récup, ça coule de source !

7/ Volume et chiffres

Sur une base de 30 000 km, en roulant avec 40 % d’huile de friture recyclée en moyenne, c’est 2 160 L de gasoil et 1 444 L d’huile, soit 72 bidons de 20L,  soit plus de 500 heures de filtration et plus de 3,6 millions de frites mangées !

ATTENTION !
Aucune de ces techniques n’a été testée en laboratoire, mais toutes sont tirées des meilleurs sources (ci-dessous). Par conséquent, nous ne pouvons – en aucun cas – être tenu pour responsable d’éventuels dommages collatéraux.

Adapter son véhicule :

Pollution :

Recommandations :

Publicités

8 réflexions au sujet de « Rouler à l’huile de friture recyclée »

  1. Savez vous que l’inventeur du moteur Diesel c.a.d Monsieur Rudolf Diesel a fait tourné son moteur a l’huile de colza alors pourquoi chercher midi a quatorze heure ? il existe un filtre extraordinaire qui filtre l’huile sale nos friteuse les cartouches ont un diamètre de 125 et un de +/- 300 mm je ne vous donne pas le nom mais c’est Danois pris est raisonnable si l’ont ce met a a 2 ou même plus alors il devient vraiment rentable j’ai vu les résultats c’est incroyable …
    Je suis en Belgique si vous désirer me contacter je vous laisse mon adresse émail
    jacdeck@gmail.com l’union fait la force même en France c’est la manière la plus économique d’arriver a rouler bon marcher ! je le fais a raison de 20 % en hivers et jusqu’a 35 % en été QUELLE ECONOMIE et le mélange est super

    Bien a vous tous

    Jacques

  2. Merci pour la clarté et l’efficacité des conseils.
    J’ai cependant une question, l’huile que je récupère l’huile est souvent figée. Si je la réchauffe elle redevient liquide et reste liquide, puis-je alors l’utiliser pour un moteur diesel?
    Encore merci
    Bien cordialement

    • Bonsoir Pascal, l’huile que vous récupérez est très probablement de l’huile de palme, et cette l’huile fige aux environs de 30°, à moins de vivre sous les tropiques ou en plein été dans le sud de la France nous ne pouvons que vous déconseiller son utilisation.
      Nous avons fait quelques essais pour la filtrer, en plein été chauffe puis filtration puis utilisation immédiate, nous avons aussi observé les effets d’un mélange avec du Gazole.
      Dernier test en date sans rien de scientifique dans le protocole, Sur un volume de 50cl, 1/4 huile de palme liquide mélangé à 3/4 de gazole, à température ambiante après 48h aucun dépôt ni précipitation par contre à 3-5° (frigo dans la partie froide) on observe une séparation du Gazole et de l’huile de palme et un dépôt solide au fond de la bouteille.
      Je ne risquerai pas mon moteur pour si peu.
      Enfin notre crépine (filtre en sortie de réservoir) s’est retrouvée complètement colmaté par un amas graisseux/pourri qui a possiblement à voir avec notre essai d’huile de palme.
      Attention enfin, certaines huiles récupérées sont un mélange de palme et de tournesol, le point de solidification est plus bas mais il est toujours là…
      Bonne route

      • Merci beaucoup,
        Figurez-vous que j’habite sous les tropiques, Tahiti.
        En fait, je l’ai effectivement liquéfiée en la chauffant, et je vous ai écrit aussitôt.
        Depuis, malgré une température bien supérieure à 25° elle s’est re-solidifiée.
        Je vais donc chercher un autre type d’huile.
        C’est peut-être une info intéressante à mettre sur votre site (déjà bien complet), le type d’huile à éviter.
        Encore merci
        Pascal
        PS : c’est surtout pour limiter ma pollution que je souhaite utiliser de l’huile.

  3. C’est un peu normal, tout d’abord je souhaiterais que les intéressés regarde sur le cite de Rudolf Diesel l’inventeur du moteur Diesel c’est un phénomène ce Monsieur d’ailleurs je vous conseil de voir également le cite A.B.C Anglo Belgian Corporation a Gand Belgique ! oui c’est la que son associer a commencé a faire les moteurs dit Diesel cette Usine existe toujours et fait des merveilles pour le monde entiers (j’ai visité) cela m’a doublement convaincu je roule a 30 % d’huile recyclée j’ai un truc super mais ne le dit pas encore ! ce mélange est parfait surtout en été en hivers 20 % car la viscosité est trop grande ! dans l’huile usagé il y a des dépôts plus de l’eau ! faite attention il est nécessaire de décanter ! le système que j’ai trouvé, permet de filtrer parfaitement le prix +/- 3.000 € ce n’est pas donné donc a plusieurs c’est rentable et l’huile qui sort est bien jaune et ce mélange a merveille

  4. Bonjour,
    J’ai mis dans le réservoir presque vide, 5 litres d’huile d’arachide filtrée (trois entonnoirs tee-shirt) et 5 litres de gasoil, (l’un après l’autre).
    Ma mercedes 300D (1983) a bien roulé pendant une cinquantaine de kilomètres (en plusieurs fois, plusieurs jours) puis s’est mise à tousser pour finalement caler. Elle peut redémarrer mais recale après quelques kilomètres.
    La température extérieure ne descend pas en dessous de 20°C (Tahiti).
    Est-ce mon filtrage qui n’est pas suffisant ou le fait de ne pas avoir mélangé huile et gasoil avant la mise dans le réservoir.
    Merci d’avance pour un avis d’avisés.
    Pascal

  5. Quelqu’un dispose-t-il d’un lien concernant des mesures, sur un même moteur, d’émissions (CO, CO2, Nox, particules, notamment les plus fines) comparatives gazole / huile végétale svp?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s